Petites morts sans importance
&
poésie de supermarché

 

 

n°60 sous l'écorce

On aurait pu croire qu’il s’agissait de mon sang qui coulait ainsi, à m’en tordre de douleur jusqu'à planter mes mains racines dans la terre. Mais ce n’était rien d’autre que du bleu. Une couleur liquide qui s'égouttait à la Mère pour mieux s’en nourrir. C’est ainsi que je devins l’arbre. Je n’avais gardé aucun souvenir de ma vie d’avant. Avais-je seulement été humain ? Je ne savais pas et cela n’avait aucune importance. Je ne ressentais plus ces émotions d’un autre temps, je me contentais de goûter à l’éternité, au gré des saisons. C’est alors que j’ai reconnu tes mains, abîmées par les ans, mais ô combien familières, gravant sur mon tronc ces mots refusés autrefois. Jusqu’à m’en faire saigner, à nouveau. Une douleur paisible qui ruisselait à la terre pour mieux m’en extraire. Et c’est ainsi que je redevins l’homme.